Festival de films européens de Paris
Du 17 au 31 mars 2022
Festival de films européens de Paris
Du 17 au 31 mars 2022

Un avant-poste du progrès / Posto Avançado do Progresso

de Hugo Vieira da Silva

(Fiction, Portugal, 2016, 120', C, VOSTF) avec Nuno Lopes, Ivo Alexandre, David Caracol

Un avant-poste du progrès

Deux blancs, vêtus de l’uniforme du colon blanc, débarquent dans la jungle congolaise pour y gérer un poste de trafic d’ivoire, pour le compte d’une compagnie de Lisbonne. Face au duo quasi burlesque, le contremaître congolais Makola tient le poste et les employés, quel qu’en soient les chefs. L’ivoire se fait rare, le négoce périclite, les tribus guerrières sont menaçantes. Makola devient le maitre du jeu. Les deux Portugais, ne comprenant rien à l’environnement naturel ni aux Congolais qu’ils côtoient, s’égarent dans la forêt et la folie mortifère.


En adaptant la nouvelle homonyme (1897) de Joseph Conrad, le cinéaste ajoute des séquences inspirées par ses recherches durant son long séjour au Congo et par ses échanges avec les Bakongos. Dans la jungle nocturne surgissent le Roi et la Reine du Congo, majestueux et magnifiquement vêtus. Les ancêtres sont les témoins de l’histoire. « Des fantômes émergent de la forêt de notre mémoire refoulée, de notre amnésie historique, qui perdure encore aujourd’hui ». La plasticité du réel, des personnages et des situations est accentuée par les traitements de lumière et de couleurs. Le réel et l’irréel se mêlent, les temporalités coexistent.

« L’Afrique est un fantôme qui hante ma génération, née après le 25 Avril et les indépendances africaines, et marquée par le refoulement mémoriel. Mais, au Portugal, il y a encore beaucoup de traces de l’héritage salazariste et colonial. » Hugo Vieira da Silva

Hugo Vieira da Silva
Hugo Vieira da Silva

Hugo Vieira da Silva, né en 1974 à Porto, a étudié le cinéma à Lisbonne puis à Berlin. Il a réalisé des documentaires et trois longs métrages. Body Rice (2006), réunit trois adolescents, une allemande et deux portugais, dans une enclave en Alentejo, qui devient un désert physique et mental. Le film a remporté la Mention spéciale à Locarno et plusieurs autres prix. Swans (2011), tourné à Berlin, est présenté au Forum de la Berlinale 2011. Hugo a vécu 9 ans à Berlin et réside depuis plusieurs années à Vienne. « La distance m’a permis de regarder différemment le Portugal, son identité, son histoire ». Un avant-poste du progrès, un des très rares films portugais sur l’expansion en Afrique à la fin du XIXe, joue sur les contradictions coloniales et les relations ambigües entre colons et colonisés, entre Européens et Africains. Son court-métrage La Perfection (2020) déjoue avec un humour acide les mythes européens. Actuellement, il prépare Loin de la route, qui ausculte la relation ambiguë de Victor Segalen à Paul Gauguin, relation que l’écrivain a forgée lors de son périple à Tahiti sur les traces du peintre récemment décédé.

Autres films : Saison France-Portugal 2022