Festival de films européens de Paris
Du 17 au 31 mars 2022
Festival de films européens de Paris
Du 17 au 31 mars 2022

Le Rivage des murmures / A Costa dos Murmúrios

de Margarida Cardoso

(Fiction, Portugal/France, 2004, 115', C, VOSTF) avec Beatriz Batarda, Filipe Duarte, Monica Calle, Adriano Luz

Le Rivage des murmures

Fin des années 60 à Lourenço-Marques. Eva arrive dans la capitale mozambicaine pour épouser son fiancé, lieutenant dans l’armée portugaise. Enfermée dans le huis-clos oppressant des épouses d’officiers, elle s’échappe pour s’aventurer dans la ville coloniale traversée de tensions sociales et politiques. Et découvre ce que la guerre a fait de son mari.


Le Rivage des Murmures est adapté du roman homonyme de Lidia Jorge qui, comme Margarida, a vécu pendant la guerre au Mozambique. La violence mortifère qui reste hors champ, mine les relations au sein de la petite communauté des soldats “Cette violence, que les hommes rapportent du front, ils la projettent sur leurs femmes.”  Lorsqu’elles tentent de rompre avec les codes et les conventions, elles se retrouvent cloîtrées dans l’oppression masculine. L’absurde et la cruauté gagnent l’intimité de chacun, détruisent les amitiés et les loyautés, et sont inexorablement fatales. Margarida Cardoso compose ses plans dans la durée et l’espace, et met-en-scène ses personnages enserrés dans les perspectives des décors. La cinéaste ne se limite pas à dénoncer les mensonges et les folies de ce microcosme rabougri et malsain. Elle souligne l’impossibilité de rencontres avec les Africains, tenus en marge : “ils étaient des figurants dans la ville coloniale. ”

« Dès que j’ai commencé à faire des films, j’ai eu envie d’explorer ma relation avec ce passé en Afrique. Je voulais scruter quelque chose de terrible que je n’avais pas vraiment comprise, enfant. C’est ce mystère qui me pousse vers ces pays. » Margarida Cardoso

Margarida Cardoso
Margarida Cardoso

Margarida Cardoso, née en 1963, a grandi au Mozambique, où son père était militaire pendant la guerre. Elle a travaillé comme script et assistante de réalisation. Puis elle s’est imposée comme une cinéaste majeure du cinéma portugais. La plupart de ses films sont tournés en Afrique “vers laquelle je reviens toujours.” Son œuvre interroge l’histoire coloniale, les relations entre européens et africains, hier et aujourd’hui. Avec le documentaire Natal 71 (1999) qui évoque les angoisses et les interrogations des soldats portugais au Mozambique, entreprend de rompre le silence de la société et de son propre père sur la guerre. Ce dévoilement d’un passé occulté se poursuit avec Le Rivage des Murmures, son film le plus connu, Léopard de Demain à Locarno, présenté à Venise, et lauréat de prix au Portugal et dans des festivals internationaux. Plusieurs de ses réalisations portent sur le Mozambique indépendant. Kuxa Kanema (2003) raconte l’histoire de la naissance de son cinéma ; puis elle fait le portrait d’un de ses artisans, le cinéaste Licinio de Azevedo (2010). Yvonne Kane (2014) enquête sur les fantômes de la lutte et de l’indépendance. Elle a tourné des documentaires au Cap Vert et en Angola. Understory (2019), long métrage documentaire qui explore les traces de l’histoire du cacao sur l’île de São Tomé, est né de ses repérages pour Banzo, long métrage de fiction qu’elle tourne en 2022.

Autres films : Saison France-Portugal 2022