Festival de films européens de Paris
Du 17 au 31 mars 2022
Festival de films européens de Paris
Du 17 au 31 mars 2022

As Far as I Can Walk / Strahinja Banović

de Stefan Arsenijević

(Fiction, Serbie/France/Luxembourg/Bulgarie/Lituanie, 2021, 92’, C, VOSTF) avec Ibrahim Koma, Nancy Mensah-Offei, Maxim Khalil

As Far as I Can Walk

Strahinya et son épouse, Ababuo, ont quitté le Ghana au début de la crise migratoire et ont réussi à atteindre l’Allemagne d’où ils sont renvoyés à Belgrade. Strahinya fait de son mieux pour commencer une nouvelle vie et obtenir le droit d’asile. Le processus, cependant, s’avère très long alors que Ababuo, une femme passionnée, aspire à devenir actrice à Londres. Une adaptation libre d’un poème épique serbe.


« Au cœur de notre film se trouve quelque chose de très intime. Une histoire d’amour. Une histoire d’amour obstinée, inhabituelle et belle. Une histoire d’un homme qui va à l’encontre des règles de la société et risque tout par amour. » Stefan Arsenijević

« Je voulais faire une adaptation moderne d’un des textes épiques les plus importants de la tradition serbe, le poème médiéval Strahinja Banović. Il m’est venu : et si dans la nouvelle adaptation le héros national serbe était un un jeune migrant africain ? Quel impact cela aurait-il sur la comprehension de notre heritage national et notre identité ? » Stefan Arsenijević

« The character of Strahinja Banović in our film was inspired by Ibrahim Ishak, a young man from Ghana who lives in a refugee camp of Krnjača. Just like Strahinja in the film, Ibrahim filed for asylum and is still waiting for an interview with the Serbian administration. As he is undocumented, Ibrahim is not authorized to work and, thus, is volunteering for the Red Cross. He is also practicing with the local football club, but he won’t be able to play officially until he is granted asylum. However, Ibrahim is optimistic and enthusiastic about staying in Serbia. » Stefan Arsenijević

Stefan Arsenijević
Stefan Arsenijević

Stefan Arsenijevic est diplômé en réalisation de l’Académie d’Art dramatique de Belgrade, où il enseigne maintenant. Son court-métrage (A)torsion (2003) a remporté plus de 30 prix nationaux et internationaux, dont Golden Bear à la Berlinale, European Film Academy Award et la nomination aux Oscars. Il a réalisé l’une des six histoires pour le projet Lost and Found (2005) créé au Berlinale Forum. Son premier long-métrage Love and Other Crimes (2008) a été présenté en avant-première au Berlinale Panorama Special et a ensuite participé à de nombreux festivals internationaux de cinéma et remporté plusieurs prix. Avec Bojan Vuletic, il a coécrit le long-métrage Guide pratique pour Belgrade avec chant et pleurs (2011). Ils ont également collaboré sur le scénario du deuxième long-métrage de Stefan, As Far as I Can Walk (2021). Stefan est aussi responsable du programme de formation professionnelle de la Goethe-Institute pour les réalisateurs d’Europe du Sud-Est FIRST FILMS FIRST depuis 2015 et est Membre de l’Académie européenne du film.

Autres films : Compétition Prix Sauvage