Festival de films européens de Paris
Du 17 au 31 mars 2022
Festival de films européens de Paris
Du 17 au 31 mars 2022

Waters of Pastaza / Juunt Pastaza Entsari

de Inês T Alves

(Documentaire, Portugal, 2022, 72’, C, VOSTF)

Waters of Pastaza

Sur les bords de la rivière Pastaza, frontière entre l’Equateur et le Pérou, un groupe d’enfants de la tribu indigène Achuar vit en autonomie. La réalisatrice suit leur quotidien tout en respectant leur manière de vivre au sein de la nature.


“Je me suis immergée dans la nature. Je passais mes journées à marcher avec les enfants dans la forêt, parfois ils me montraient quelque chose, des insectes, champignons, me donnaient des fruits.” Inês T. Alves, closeupculture.com

« Ce film offre à ces enfants la possibilité de nous faire reconnaître la force, la beauté et toute la biodiversité de la forêt amazonienne. C’est d’autant plus important aujourd’hui, au moment où les communautés indigènes d’Amazonie sont confrontées à la menace permanente de l’intense déforestation, guidée par des intérêts économiques extérieurs, qui détruisent leur culture, leur façon de vivre et leurs moyens de subsistance. » Inês T Alves, closeupculture.com

“One would hope Waters of Pastaza itself might be as playful as the children of this river, but Alves’ work is an observational piece of documentary filmmaking. She only invites us to be a part of the environment. Look, don’t judge, but remember that this is who we are. This may be among the most unshaped human behavior you can witness around the globe right now, it’s primitive and primal, and it should be preserved. The children have their fun with the phones, and at some point, their camera even turns to the director herself. Alves’ film doesn’t say the technology will necessarily corrupt them; a film this much in sync with nature seems to understand that this is also part of evolution and the human condition.” icsfilm.org

Inês T Alves
Inês T Alves

Inês T Alves est une cinéaste portugaise. Elle a étudié Cultural Narratives dans différentes universités d’Europe. Une bourse de la Fondation Calouste Gulbenkian lui permet de se former en cinéma documentaire à l’université des Arts de Londres. En dehors de sa carrière de cinéaste, elle anime des ateliers de cinéma dans différentes associations. Elle participe à la création du projet collaboratif Movimento au Portugal. Ses précédents court-métrages ont été projetés dans différents festivals au Portugal et à l’étranger. Son court documentaire Around Corners a reçu le prix du New Cinema au festival de Porto/Post/Doc. Waters of Pastaza est son premier documentaire de long métrage. Son documentaire Waters of Pastaza vient d’être présenté au Festival de Berlin 2022 (Programme Generation Kplus).

Autres films : Compétition Present