Festival de films européens de Paris
Du 17 au 31 mars 2022
Festival de films européens de Paris
Du 17 au 31 mars 2022

A Devil with Harpoon / En Djevel Med harpun

de Mirko Stopar

(Documentaire, Norvège, 2021, 78’, NB&C, VOSTF)

A Devil with Harpoon

Le documentaire suit l’histoire de Lars Andersen (1891-1967), le légendaire chasseur de baleines de Norvège. Héros folklorique, millionnaire, personnage extravagant, Lars « Faen » Andersen a perdu sa popularité lorsqu’il a rejoint le Parti National-Socialiste lors de l’occupation de la Norvège. Mirko Stopar retrace son parcours grâce à des images d’archives et aux témoignages de ses anciens collègues.


« A Devil with Haproon est le troisième et dernier volet de ce que le producteur Tore Buvarp (le film de Fenris) a qualifié de « trilogie documentaire-noir ». Buvarp et le réalisateur lui-même ont qualifié les documentaires de Stopar de «films hybrides». Ce sont des hybrides parce qu’ils combinent des éléments documentaires avec la fiction. (…) Que les documentaires utilisent des extraits de films de fiction n’est pas nouveau. Le fait que les documentaires utilisent des illustrations, des constructions, des dramatisations et des reconstructions n’est pas non plus nouveau. Deviennent-ils tous des « films hybrides » parce que ces astuces sont utilisées, ou les astuces doivent-elles être utilisées d’une manière particulière pour être légitimes ? (…) Que se passe-t-il lorsqu’un clip vidéo est extrait d’un contexte et est utilisé dans un contexte complètement différent ? Ou, que se passe-t-il lorsque des images de film d’une époque sont utilisées à une époque complètement différente ? Où sont les limites à l’utilisation de différents documents d’archives ? Les films de Stopar ne sont pas conçus pour poser de telles questions. Est-ce peut-être pour cela qu’ils suscitent de telles questions ? » rushprint.no

“The story of the legendary Norwegian whaler Lars “the Devil” Andersen, the man that killed 7000 whales. In the 1920s and 1930s, he broke catching records and had the status of a folk hero. But his popularity fell as he collaborated with the Germans during WWII. He had to exile, and his name got erased from the history books. In Argentina, he was the adviser for president Perón and ended in charge of Aristotle Onassis’ controversial pirate whaling project. Through his life and career, we’re able to see the lights and shadows of a mythological industry told by their protagonists.” Norwegian Film Institut

Mirko Stopar
Mirko Stopar

Mirko Stopar, cinéaste argentin, vit en Norvège depuis 2001. Il commence sa carrière en réalisant des clips vidéo et commerciaux. Son premier documentaire Nitrate Flames (2014) a été projeté dans 20 festivals ainsi que lors d’une rétrospective de Carl Theodor Dreyer à la Cinémathèque française. Deux autres documentaires, Mermaid on Board (2021) et A Devil with Harpoon (2021) complètent une trilogie de films réalisés entre la Norvège et l’Argentine. Son dernier film A Devil with Harpoon s’inspire de son livre Lars Faen, publié en 2019.

Autres films : Compétition Present